Conférence de l’archéologue Charles Bonnet à l’Institut français : découverte exceptionnelle à Doukki Gel

L’archéologue suisse Charles Bonnet a présenté le 6 février à l’Institut français les travaux en cours de la mission internationale franco-soudano-suisse qu’il codirige sur les vestiges de Kerma Doukki Gel.

JPEG

Dans une présentation aussi magistrale que captivante, il a fait part de la récente découverte exceptionnelle de la mission, à savoir la porte et l’avant-porte de la ville cérémonielle de Doukki Gel, ouvrages en brique crue construits par des populations nilotiques au cours du 2e millénaire av. J.-C.

Cette architecture unique comprend des passages transversaux et des salles hypostyles.

Une prospection géomagnétique a par ailleurs livré des résultats inattendus : les vestiges reconnus grâce à cette méthode sont ovales ou circulaires, et l’on peut ainsi proposer l’existence d’une agglomération africaine à cet endroit.

JPEG

Ces travaux de recherches, fondamentaux pour la connaissance de l’histoire antique du Soudan, permettent de démontrer l’existence d’États complexes sur le territoire nubien et probablement au Soudan central. Plusieurs pays, ainsi fédérés, ont apporté leur savoir-faire et la Nubie a servi de base à d’importantes réalisations que l’archéologie permet de reconnaître.

Dernière modification : 08/02/2016

Haut de page