EXPOSITION/ AQUA RIO DE BRUNO CASTAING

JPEG
Le photographe français Bruno Castaing, qui vit au Brésil depuis 25 ans, rend hommage à Rio de Janeiro qui accueillera cet été les Jeux Olympiques 2016, à travers une série de photos-montage présentant des sportifs brésiliens célèbres ou des vendeurs ambulant des plages de Rio, à moitié plongés dans la mer transformée pour l’occasion en aquarium.
Cette exposition présentée à l’Institut français de Khartoum du 31 juillet au 14 août est organisée en partenariat avec l’Ambassade du Brésil au Soudan.

JPEG - 203.7 ko
Inauguration de l’exposition franco-brésilienne Aqua Viva
JPEG - 216.8 ko
En présence de l’Ambassadeur de France, de l’Ambassadeur du Brésil et du directeur général de Coca-Cola au Soudan (sponsor de l’exposition)

JPEG
JPEG
JPEG

AQUA RIO
Le choix de la ville de Rio de Janeiro pour accueillir les jeux olympiques de 2016 du 5 au 21 août va confirmer aux yeux du monde le déjà célèbre style sportif et sympathique des “cariocas”. Quelles que soient leurs origines sociales, culturelles ou ethniques, les cariocas se rencontrent sur les plages de la ville à toute époque de l´année avec un seul objectif : vivre la vie dans la plus belle ville du monde, “se deusquiser”(si Dieu le veut).
Jeux olympiques, environnement, réchauffement planétaire…une connexion plus que normale pour qu´un photographe passionné par la mer, jette un regard différent sur ces « tribus » de la plage qui vivent les pieds dans cet élément merveilleux : L´EAU.

BRUNO CASTAING
Bruno Castaing, né à Paris où il a étudié la photographie, vit à Rio de Janeiro depuis plus de 25 ans et travaille dans la publicité, la mode et le marché nautique, entre la France et le Brésil. La plongée et la photo sous-marine ont très vite été ses passions. Les années se sont écoulées et le regard multiculturel du photographe a toujours cherché à capter cette façon d´être si spéciale des ”cariocas” ainsi que leur culture de la plage et de l’esthétique.
Selon Bruno Castaing : « Être “carioca”, comme j´ai fini par le découvrir, ne se limite pas à habiter la ville de Rio de Janeiro, c´est un état d´esprit, presque une philosophie acquise par le privilège d´habiter dans une ville magique où la nature est généreuse et omniprésente. Être “carioca”, c´est apercevoir le Corcovado dans son rétroviseur, sentir la brise de la mer, l´odeur de la forêt après la pluie, apprécier la simplicité des choses et des gens, accepter le chaos urbain avec philosophie, une musique, un sourire…se connecter avec la nature ».

L´EXPOSITION
Pour réaliser ce travail, le photographe a fait appel à son expérience professionnelle en utilisant des techniques de studio et des manipulations numériques sur Photoshop pour arriver à un résultat hyperréaliste où ses modèles donnent l´impression d´être dans un aquarium en parfaite harmonie avec la nature.
Dans cette vision unique de l´artiste, l´état d´esprit des “cariocas” est exposé comme dans une grande vitrine, un aquarium, un purgatoire d´eau salée où les habitants de la ville viennent recharger leur énergie.
Les personnages représentés dans ce travail, d´une façon ou d´une autre, bénéficient de cette énergie positive pour être des champions d´un style de vie qui a fait de Rio de Janeiro la station balnéaire la plus “branchée” au monde.
Le sympathique poisson porc-épic présent dans toutes les photos est un hommage à cet habitant aquatique parfaitement adapté aux eaux côtières de la ville…lui aussi un parfait “carioca”.
Les personnages de cette série de photos sont des athlètes célèbres, des professionnels de la santé, ou bien des vendeurs ambulants, mis en scène dans des scénarios de plage, créant une atmosphère hyperréaliste où la mer reste toujours en évidence.
Ce projet a pour ambition de filtrer art, culture et écologie, à travers le regard admiratif du photographe et optimiste du “carioca”.

JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG

Dernière modification : 01/08/2016

Haut de page